Menu
Home
News
Portrait
Voyages
Photos
Planification
Tables du monde
Liens
Contact


Un détour par l’Europe Version imprimable
Ecrit par Stéphane   
28-09-2007
A nouveau dans les préparatifs

Preparatifs chez AntoinetteMon aventure avec World Nomad terminée, j’avais pris la décision de ne pas m’attarder plus que nécessaire Down Under. Non pas que le pays me déplait, au contraire, mais bel et bien parce que je ne peux me l’offrir pour plus longtemps. D’un niveau de vie facilement comparable au notre, l’Australie se visite soit avec de grands moyens, soit par petite tranche. La deuxième solution s’est imposée d’elle-même et je me suis mis à chercher la meilleure solution pour quitter le pays d’Oz.

Première surprise, voler au départ de l’Australie coûte cher, peu importe la destination. Très cher même puisque le moindre billet aller simple entre Sydney et Santiago se monnaie à plus de US$2000! Mauvaise surprise donc, puisqu’il me faudrait encore ajouter à ce montant quelques US$400 supplémentaire pour voler de Perth vers Sydney. Cela commence à faire beaucoup pour traverser un océan. Et ensuite, il me faudrait encore passer près de deux mois à attendre Antoinette, en essayant de ne pas trop visiter d’endroits que nous avons prévu de voir ensemble. Et même en ne bougeant pas trop, il me faudrait me loger et me nourrir, et le compteur tournerait toujours. De quoi me faire hésiter et chercher de meilleures solutions. L’une d’entre elle, un billet “demi-tour du monde”. Une spécialité australienne qui permet de voler vers l’Europe via l’Asie ou l’Amérique du sud. Une solution très intéressante et même meilleur marché que l’aller simple. Le seul inconvénient, c’est que je me retrouverais avec un billet entre l’Amérique du sud et l’Europe, et rien n‘est plus flou pour l‘instant que le retour à la maison. La solution était donc un peu bancale, et payer un billet qu‘on n‘utilise pas n‘est pas très intéressant.

La dernière solution, un vol vers l’Amérique du sud via l’Europe, s’avéra être la meilleure. A plus d’un titre d’ailleurs. Aussi étonnant que cela puisse paraître, elle était de peu la meilleure marché. De plus, le vol de retour se posait à Amsterdam, ce qui fit définitivement pencher la balance. C’est ainsi que je me posais mercredi passé, après un peu plus de 24 heures de voyage, sur le tarmac de Schiphol. De retour à la maison bien avant la date prévue. Mais ce n’est qu’un petit détour. Ou peut-être le bouclement logique de la première partie de mon voyage. Je me retrouve en effet à nouveau en plein préparatifs: ceux d’Antoinette cette fois. Une sorte de retour à la case départ. Pour mieux recommencer. Et puis, je passerais évidemment par Cossonay, pendant l’Expo qui plus est. Avant de revenir boucler les valises à Utrecht et s’envoler à deux pour Santiago.

< Précédent   Suivant >
Position actuelle

Cossonay, Suisse


En ligne
Il y a actuellement 9 invités en ligne
Tout frais
   Home arrow News arrow Dernières Nouvelles arrow Un détour par l’Europe