Menu
Home
News
Portrait
Voyages
Photos
Planification
Tables du monde
Liens
Contact


Une dernière étape d'enfer Version imprimable
Ecrit par Stéphane   
19-07-2007
Derniers tours de roues....

Je n'ai jamais été aussi bronzéBangkok, peu avant 4 heures du matin. Une fine pluie accompagne ce qui est sans aucun doute ma dernière étape de vélo. Et quelle étape de folie ce fut! Commencée il y a plus de 20 heures à Sisophon au Cambodge. La journée précédente avait déjà été pénible. On m'avait bien averti que le tronçon de route reliant Siem Reap à la frontière thaïe était épouvantable, mais je n'y croyais guère. Après tout, s'il doit y a avoir des axes majeurs dans ce pays, celui-la en est assurément un. Mais malheureusement, les bruits étaient fondés, et l'asphalte disparaît quelques kilomètres après être sorti de Siem Reap. Pour laisser la place à une piste poussiéreuse et défoncée. Je parcours ainsi une centaine de kilomètres sous un soleil de plomb, étouffé par la poussière soulevée par un important trafic. C'est bien simple, à mon arrivée à Sisophon, je ne présente plus qu'une seule couleur: ocre. Jamais je n'ai été à ce point là couvert de poussière, même à travers le Tibet!

A mon départ le lendemain, la poussière a entièrement disparu. Je ne risque pas d'étouffer aujourd'hui. La raison en est bien simple: il a plu toute la nuit, et la piste s'est transformée en marécage! Les énormes nids de poule sont pleins de boue. Une boue dont je ne tarde pas à être intégralement recouvert par les camions me dépassant à toute allure. Ils soulèvent des gerbes qui me passent par dessus la tête. Les quelques 50 kilomètres me séparant de la frontière suffisent à me rendre totalement brun. Et tout change une fois du côté thaï. Un asphalte comme neuf me conduit à Aranyaprateth, où je cherche immédiatement une station essence. Pas que j'ai besoin de faire le plein, mais plutôt du Karcher pour me nettoyer. Tout y passe. Vélo, remorque, sacoches, sac et moi-même. D'une apparence à nouveau humaine, je reprends la route. 

La route nationale reliant la frontière thaïCe dernier tronçon cambodgien a achevé de me convaincre. Je n'ai plus l'envie de rouler, et il me faut arriver le plus vite possible à Bangkok. Mais il reste encore près de 300 kilomètres. Vers la fin de l'après-midi, le compteur affichant quelques 120 km, je remarque que mon pneu arrière se dégonfle à nouveau. La route continue tout droit à travers cette plaine qui semble ne point finir, et je ne trouve qu'un restaurant pour m'arrêter. Il est maintenant trop tard pour réparer et continuer avant l’obscurité totale, et je tente de négocier une nuit sur un banc, ou même monter ma tente si cela ne dérange pas. Je suis en pourparler quand les seuls autres clients, 3 occidentaux et 2 thaïes, interviennent. Les hommes proposent de me pousser jusqu'au prochain hôtel, ce que j'accepte rapidement. Mes affaires chargées sur le pont de leur pick-up, j'y monte à mon tour et nous roulons ainsi près d'une heure avant qu'ils ne me déposent à Chachoengsao en début de soirée.

Je ne suis plus qu'à une petite centaine de km de la capitale, et j'ai ainsi gagné une bonne journée de route. Il ne me reste plus qu’à trouver où dormir, car la nuit est depuis bien longtemps tombée. Je me mets donc en route dans la direction de Bangkok, mais avant que je ne m'en rende vraiment compte, je suis déjà sorti de la ville sans avoir vu le moindre hôtel. A ce moment là, je me rends compte qu'il ne me reste plus qu'à pousser jusqu'au bout. Le seul avantage à pénétrer dans Bangkok au milieu de la nuit est que le trafic est nettement moindre. Après plus de 13 heures en selle et quelques 210 kilomètres, je pose mon vélo devant un café internet sur Khaosan Road. Je n'ai plus qu'à attendre que les gens de l'Apple guesthouse se lèvent pour aller y prendre une chambre et retrouver Pierre. Mais ce genre de journée est vraiment trop...

< Précédent   Suivant >
Position actuelle

Cossonay, Suisse


En ligne
Il y a actuellement 47 invités en ligne
Tout frais
   Home arrow News arrow Sur la Route arrow Une dernière étape d'enfer